Pourquoi passer du virtuel à la réalité ?

Tout le monde est d’accord pour dire que les temps libres se font de plus en plus rares et restreints. Le virtuel gagne de la place dans la vie de chacun.

Partout, les rythmes s’accélèrent et nous contraignent malheureusement à la culture de l’imminence. (Et donc à placer en « top priority » que ce qui est virtuellement impossible à effectuer).

Pourquoi irait-on rendre visite à un proche alors qu’on peut se faire une idée sur:

  • Son état d’esprit en l’entendant se réjouir ou se plaindre au téléphone.
  • Son état physique en découvrant un sourire enjoué porté par des pommettes bien rouges. (Ou au contraire Belphégor plutôt qu’une belle figure) via un simple appel vidéo?

L’avènement des nouveaux moyens de communication ne facilite en aucun cas les choses. Une transformation profonde de la nature des relations humaines s’impose irrémédiablement à tous.

Turbulences et relations dans le monde digital

Les tempêtes par lesquelles peut passer un couple lambda sont nécessaires au bon développement du duo. Les relations humaines n’étant, par défaut, pas prédisposées à se nouer et défiler comme un long fleuve tranquille, c’est plutôt le calme éternel et lourdement continu qui aurait plus de potentiel pour menacer la durabilité d’un ménage.

Passer par certaines crises est synonyme de reconstruction. Parfois, on parle de nouveau départ et de réinvention du « toi pour moi, moi pour toi », comme dirait Christiane Lasquin.

Cependant, pour que ce mal ait réellement lieu pour la bonne cause, il est impératif de communiquer. Discuter en face à face, c’est se garantir un dialogue efficace durant lequel on peut déceler un sourcil contrarié, une voix conciliante, des yeux évasifs désintéressés et bien d’autres indicateurs qui montrent que l’on se reflète l’un l’autre, ou pas.

Autrement dit, le contact direct est l’atout majeur pour se mettre d’accord, faire des compromis, s’échanger des points de vue dans une ambiance qui reflète le plus fidèlement possible l’état d’âme et ressentis de l’autre, loin des coupures de réseau gênantes, dénaturalisantes et parfois déformantes du cadre virtuel.

Il est vrai que le virtuel peut être perçu par certains comme un confort. On ne fournit que peu d’efforts, notre potentielle moitié idéale étant passée par une phase de pré-sélection selon des critères rapidement cochés.

Plus encore, c’est le caractère momentané et éphémère de l’interaction qui séduit puisqu’elle se poursuit autant que voulu et s’arrête net lorsqu’on rabat le capot du laptop. On reprend alors le cours de sa vie de façon individuelle.

Mais, dans ces cas bien précis, les problèmes ne seront jamais résolus. On prendra la fuite une fois, deux fois et à la troisième on aura épuisé la capacité de l’autre à supporter et prendre son mal en patience.

Allumez le feu mais ne vous brûlez pas les doigts

Attendre un demi-siècle pour passer à la rencontre dans la vraie vie est un piège à éviter. Plus vous écourterez, plus vous aurez du temps pour diviniser et magnifier l’autre. (Acte inconscient engendré par l’enthousiasme d’avoir enfin trouvé chaussure à son pied mais qui peut vous faire tomber de très haut le jour J).

On comprend que vous puissiez manquer de temps, appréhender ou vous perdre dans l’excitation que peut générer l’attente. Mais, ce n’est qu’en ayant votre interlocuteur(trice) à l’autre bout de la table lors d’un repas et de façon générale n’importe quel bout, autre que celui du fil, que vous pourrez vous assurer de l’effectivité de l’entente qui vous lie et infirmer le caractère chimérique de celle-ci.

N’entrez pas dans l’avenir à reculons

Ayez bien conscience que les rencontres en ligne ne sont pas une fin une soi mais des passerelles parmi d’autres. Quand on est en quête de liens sérieux destinés à perdurer dans le temps, il faut pouvoir s’imaginer un minimum aux côtés de l’autre dans le futur, qu’il soit proche ou lointain.
Décollez vos yeux de vos écrans, partez prendre l’air !

0 Shares
Share
+1
Tweet
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer