Comment tourner la page avec son ex ?

Tourner la page définitivement lorsque parfois on aime encore reste un défi ENORME

Tourne la page“, “passe à autre chose“, “c’est fini“, … 

Les mots sont parfois plus faciles à prononcer qu’à suivre. Le problème c’est que l’on prend souvent la question par le mauvais bout. 

Tourner la page, ça n’est pas la démarche, mais le résultat !

C’est comme “trouver un travail“. C’est seulement en applicant un processus rigoureux que tu arriveras au résultat qui consiste à être employé.

En d’autres termes, pour pouvoir tourner la page, il te faut passer par un processus complet. Si tu te dis : “aujourd’hui je tourne la page“, je suis prêt à parier que tu n’y arriveras pas.

Mais pas de panique, il suffit de comprendre le chemin à parcourir pour avancer dans le bon sense.

A retenir

“Tourner la page” est un processus. Il peut être extrêmement compliqué sans méthode et paradoxalement assez simple si l’on applique une approche structurée.

Comment j'ai réussi à tourner la page avec mon ex

Comme je le racontais dans mon article sur le manque, j’ai subi une rupture qui n’était pas facile. 

J’ai mis beaucoup de temps à m’en remettre, mais cela m’a permis d’apprendre les mécanismes de base de la relation, de la rupture et de la vie après la rupture. 

Au début, je n’arrivais pas à tourner la page. 

Tout me faisait penser à mon ex. C’était une comparaison facile : les vacances ? C’était différent avec mon ex. Les activités sexuelles ? Différent aussi. Les petits repas en amoureux ? Différents encore.

Les mois passaient et je n’arrivais pas à m’en sortir. Mon ex était devenue le référentiel pour toutes mes activités. 

Je n’arrivais pas à me la sortir de la tête. 

Mes amis me disaient : tourne la page définitivement. Mais j’avais l’impression de l’aimer encore. 

J’ai essayé de tourner la page pourtant. Je suis sorti énormément. Puis je suis resté enfermé chez moi. J’ai commencé milles activités. Puis je m’en suis lassé. 

Un jour, j’ai eu le déclic : j’avais simplement envie de vivre ma propre vie. De ne plus sortir “juste” pour oublier mon ex. De ne plus faire des activités “juste” pour m’occuper l’esprit.

C’est ce jour que j’ai pu réellement tourner la page avec mon ex. Mais voyons comment faire…

 

A retenir

Pour tourner la page, il ne faut pas être trop focaliser sur le fait de tourner la page… C’est quelque chose qui viendra naturellement. Il faut par contre avoir confiance en la vie.

Comprendre ce qui t'empêche de tourner la page

Nous sommes tous nés dans une civilisation qui nous enseigne des valeurs et de concepts de vie. 

Si ces idées profondément ancrées nous aident souvent, elles nous empêchent parfois d’aller de l’avant. Notre incapacité de tourner la page facilement en est un excellent exemple.

Passer d'une âme soeur... à une autre...

Le concept de l’âme soeur, tu en as certainement entendu parler. C’est l’idée d’une compatibilité amoureuse parfaite entre deux être.

Une extension de ce concept consiste à dire qu’il n’existe qu’une seule âme soeur, ou alors qu’elles sont extrêmement rares.

Le problème de ce concept est qu’il nous emprisonne dans l’idée que notre ex est irremplaçable.

Parfois, il suffit de se demander “combien de fois ai-je été amoureux”. Si la réponse est plus grande que 1, tu sauras directement que tu es probablement enfermé dans un faux concept d’âme soeur. 

En réalité, chaque rencontre nous apporte sur des points différents. Aussi difficile que cela puisse être, il faut apprendre à se détacher des qualités de nos ex.

La peur de souffrir

Il y a une phrase que j’aime beaucoup : 

Pour grandir, il faut souffrir.
Benoit

Chaque fois que nous avançons dans la vie, c’est suite à des souffrance. La raison en est simple. C’est la prise de risque qui permet de tester de nouvelles choses. Mais cette prise de risque implique de potentiellement souffrir. 

Pourtant, nous détestons souffrir. 

Si tu as de la peine à tourner la page aujourd’hui, c’est aussi parce que tu ne veux pas souffrir. 

C’est normal. Mais pense à une perspective de plus long terme. Lorsque tu souffres. Que tu n’en peux plus. Dis toi que c’est pour aller bien mieux après.

Pose toi la question : la souffrance, peut-elle être positive ?

La planification long terme et la pression sociale

Tes amis ont des enfants. Une situation bien établie. Des cercles d’amis solides. Une maison. Un travail stable…

Les codes de réussites sociaux sont également un frein à tourner la page. 

La société nous apprends très vite ce qui est “bien” et ce qui ne l’est pas. 

Dans ta situation, tu te retrouve dans une période de doutes. Il est probable que pleins de choses s’écroulent autour de toi. Il est d’autant plus difficile de voir les autre “réussir”. 

Je mets le mot “réussir” en guillemet car c’est ta perception actuelle qui te pousse à idolâtrer les autres. 

Et là encore, cette perception de retient dans ta guérison

Tu es dans une étape où tu dois avance pas à pas. Tu dois également faire abstraction des codes de réussites pendant un moment. Pas parce que tu dois t’en éloigner définitivement, mais parce que – crois moi – tu n’es plus vraiment capable de les évaluer avec neutralité en ce moment. 

Comment aller de l'avant et finalement tourner cette fameuse page ?

La première étape consiste à sortir d’un raisonnement beaucoup trop émotionnel. De commencer à mieux analyser la situation telle qu’elle est. 

C’est pour cette raison que j’ai créé mon test (ainsi que les emails que tu recevras après, sur la base de tes réponses).

Ce test correspond à mon expérience de tourner la page et d’oublier mon ex.

Tourner la page se passe en 5 (+1) étapes – tout comme un deuil d’ailleurs :

1) Le choc ! Tu n’arrives à rien et tu n’y vois plus clair. 

2) La colère. La aussi, impossible de tourner la page, tu es bien trop obsédé(e) par la situation.

3) Le marchandage. Au lieu d’aller de l’avant, tu essaies de changer le passé et de rattraper la situation.

4) La tristesse. Après avoir essayé de tout rattraper, tu te rends compte que tu ne vas surement pas y arriver.

5) L’acceptation. Tu commences à être prêt(e) à aller de l’avant. 

Pourquoi 5+1 ? Parce qu’après l’acceptation, il existe tout un monde. Celui de la reconstruction ! 

 

Leave a reply

Your email address will not be published.