Mon ex me manque

Comment l'oublier et combler ce manque qui m'empêche d'avancer ?

As-tu déjà ressenti ce manque qui te prend aux tripes ? 

Ce sentiment d’abandon. D’être seul(e) au monde. D’avoir perdu la seule chose qui avait du sense dans ta vie ? Beaucoup de sens même. Tu as peut-être l’impression maintenant qu’il s’agissait de l’homme ou de la femme de ta vie. Que tu ne retrouveras jamais aussi bien. Qu’il ne te reste plus que tes souvenirs pour pleurer. D’ailleurs tu as surement souvent envie de pleurer. 

C’est que ton ex te manque. Et c’est parfaitement normal !

Comme pour oublier ton ex, il faut que tu comprennes la mécanique pour savoir comment t’en sortir. Beaucoup de gens croient qu’il “suffit” d’attendre et que le manque va partir tout seul. 

Malheureusement c’est faux. Certains mettent des années à guérir d’un manque alors que d’autres y arrivent au bout de 2 semaines. Ca n’est pas une question de sentiments, mais plutôt de comprendre les relations humaines. 

Et puis voilà, en France, on n’apprend pas ces choses-là à l’école. C’est ce que tu apprendras dans cet article.

La manque, comment ça fonctionne ?

Le manque est une question d’hormone ! Il ne sert donc à rien de te culpabiliser, si tu ressens un manque. C’est parfaitement chimique et biologique.

Les coupables ? L’ocytocine et la dopamine. 

Quand tu es tombé(e) amoureuse, ton corps a commencé à produire des quantités importantes de ces hormones. Résultat ? Tu te sentais bien. 

Maintenant que l’autre n’est plus là, ton corps a diminué cette activité et tu ressens un manque. Au fond, ça n’est pas très différent d’une drogue. 

A retenir

Le manque est présent parce qu’une relation importante te comblait dans le passé. Le point positif ? Sur le long terme, ce vide te permettra de te reconstruire de manière plus complète et de permettre à d’autres relations d’exister.

Le manque amoureux n’est donc pas très différent du manque de cigarette par exemple. Il s’agit de quelque chose qui te faisait plaisir et qui maintenant ne comble plus ce besoin.

Regarde comment cela se traduit scientifiquement.

Bizarrement, tu remarques qu’en fait le manque ne te concerne que toi. Il ne s’agit pas vraiment de l’autre. Il s’agit de :

  • ton besoin d’être comblé dans quelque chose
  • quelque chose d’externe qui comblait ce besoin (ton ex dans ce cas)
  • la disparition de ce petit (grand) quelque chose qui te comblait

Mais voilà, comme avec l’exemple d’une drogue (la cigarette par exemple), ton cerveau joue contre toi. Chaque fois que tu arrives à guérir et prendre du recul, ton système de récompense te fait faire 2 pas en arrière.

Il te suffit de voir une photo de vous. De recevoir un appel ou un message. De la croiser dans la rue. De sentir son parfum. 

Et c’est reparti, ton cerveau te “récompense” en produisant de la dopamine (l’hormone du plaisir) et tout est à refaire. C’est de nouveau très difficile de l’oublier ou de prendre du recul.

Tu comprends maintenant qu’une grosse partie du manque est chimique. Qu’il s’agit de quelque chose qui concerne ton corps. C’est une piste pour la suite – pour quand tu iras mieux – guérir ne dépend que de toi et pas de ton ex.

Mon ex me manquait aussi. Je m'en suis sorti.

Comme tout le monde, je suis passé par la phase d’oublier mon ex. Et comme tout le monde, j’ai ressenti le fameux manque. 

Je me rappèle très bien des soirées entières à me dire “comme nos vacances étaient bien“, “c’était sympa de prendre le café ensemble tous les matins“, “notre groupe d’amis me manque”, …

On partageait beaucoup d’activités et j’avais l’impression que tout cela était mort. Oublié à jamais.

Je n’arrivais plus à penser à autre chose. Je ne voyais plus que ce que je n’avais plus. Oubliés les moments difficiles. Oubliées les choses positives que je pouvais vivre maintenant. Le manque était tellement présent que je n’y voyais plus clair. J’étais aveuglé par le passé. Comme obsédé.

Je ne me rendais pas compte que c’était mon corps qui me parlait. Et pire que cela, chaque contact avec mon ex me relançait dans cette spirale infinie du manque et des souvenirs. 

Le pire ? Les photos, les musiques, les parfums, …

J’étais en manque.

 

A retenir

Les contacts avec votre ex prolongent le manque. Ils rendent la guérison plus difficile.

Mon ex m’a manqué pendant longtemps. Bien plus que 6 mois. Mais à l’époque, je n’y comprenais rien et je n’avais pas de méthode. 

Comme tout le monde, j’ai commencé à lire des articles sur internet (je me rappelle de vivre et santé, psychologies, love intelligence, et pleins d’autres). Tout y passait : 

  • “Essaie de la récupérer”
  • “Tu dois trouver un moyen de la détester pour l’oublier”
  • “Laisse passer le temps, il n’y a que ça qui aide”

Et avec tout ça, voilà la jalousie qui s’en mêle. Je l’imaginais avec quelqu’un d’autre. En train de tranquillement reconstruire sa vie.

Mais au final, est-ce que tu sais quand est-ce que le manque a fini par diminuer ? Quand je me suis dit : 

La vie a changé, je dois me reconstruire.
Benoit

Ce déclic est très important dans la gestion du manque. Peu importe ce que te disent les autres, ça n’est que lorsque tu ressentiras SINCEREMENT cela que tu seras prêt à aller de l’avant. 

Ca n’est pas une question de temps ou de te forcer à l’oublier

Par contre, tu peux faire pas mal de choses pour comprendre comment avancer (c’est l’objectif du test que j’ai développé – proposer une approche propre à chaque situation).

Comment s'en sortir quand un(e) ex nous manque ?

Aucune méthode standard n’est vraiment applicable. Chaque situation est différente. 

Est-ce que tu as des enfants ? Est-ce que c’était une longue relation ? Est-ce que tu es forcé(e) de voir ton ex tous les jours ? Peut-être que tu travailles avec, …

Guérir d’un manque dans ces situations sera totalement différent. Mais il y a un point commun : cette guérison dépend bien plus de toi que de ton ex.Essayons quelques astuces. 

Apprends à t'écouter

On comprends rarement le manque. C’est un sentiment qu’il est difficile d’isoler. Alors comprendre ce qui le cause ? Un vrai casse-tête. 

Prends un petit carnet et concentre-toi sur deux choses durant tes journées : 

  1. Les moments où tu ressens un manque
  2. Les moment où tu te sens bien

A côté de chacun de ces moments, marque la situation dans laquelle tu te trouves. Est-ce que tu es seul(e) dans ton lit ? Es-tu avec des amis ? En famille ?

Après un certain temps, tu vas certainement commencer à voir émerger des situations qui provoquent le manque et d’autres qui t’aident.

Evite les situation qui provoquent un manque sur le long terme

Tu l’as maintenant compris, le manque est un phénomène physique. Et si tu veux le contrôler, tu dois contrôler ton système de récompense (ce système qui dit à ton corps de produire de la dopamine). 

Solution ? Evite de retomber dans ce qui comblait ton manque par le passé.

Range toutes les photos de ta relation passée. Evite les contacts. Lorsque tu y penses, essayer de maitrise ton cerveau. La méditation peut t’aider à ça par exemple.

Je sais, c’est dur au début. Mais cela t’aidera vraiment. Tu vas faire des “rechutes” parfois. Mais ne te culpabilise pas et essaie de comprendre pourquoi.

Si tu te sens fragile, accepte un peu d'aide

Ca n’est pas pour rien que j’ai créé mon test et toute une série d’emails par la suite.

C’est difficile parfois de s’en sortir seul(e). On a de la peine à analyser sa propre situation. On retombe dans le piège en lui écrivant. Ca nous provoque du plaisir et de l’espoir (encore cette fameuse dopamine), mais on déchante rapidement.

Ne t’enterre pas dans une démarche seul(e) et déprimante. Accepte un peu d’aide, juste pour garder le cap et t’aider dans les moments où tu n’as plus l’énergie d’avance. Les moments où tu as l’impression que tout cela te dépasse.

En conclusion

Si ton ex te manque, c’est parfaitement normal !

Il s’agit d’une réaction physique de ton corps. Il faut absolument la comprendre pour arriver à s’en sortir. Certains y arrivent d’ailleurs plus rapidement que d’autres. Il ne s’agit pas d’une différence d’amour, mais plutôt de personnes qui ont plus ou moins bien compris les mécanismes du manque. 

La bonne nouvelle ? Tu est l’acteur principal de ta guérison !

Avec un peu de structure et d’aide, je suis persuadé que tu iras mieux plus vite que tu ne le penses. Courage, on vas y arriver ensemble si tu veux…

Leave a reply

Your email address will not be published.