Et si on s’accordait une petite pause pour faire le point ?

Peut-être en avez-vous assez de courir après le partenaire idéal, de parcourir les profils sur les sites de rencontres et les rendez-vous décevants. Peut-être désespérez-vous de rencontrer enfin celui ou celle qui est fait(e) pour vous.

Je vous rassure, nous sommes tous passés par là, vous êtes normal(e), tout simplement normal(e). Il serait peut-être temps de faire une pause et d’en profiter pour vous poser les bonnes questions.

Rencontre amoureuse : les bienfaits d'une pause.

Que vous soyez en couple ou à la recherche de l’amour, une pause de réflexion peut être bénéfique !

Faire autre chose que des rencontres

On peut en avoir assez d’être célibataire, mais il ne faut quand même pas que cela tourne à l’obsession. Se concentrer sur autre chose pendant quelques temps serait peut-être une bonne idée, la chose dont on a réellement besoin lorsqu’on hésite, lorsqu’on ne sait plus trop quelle direction prendre.

Se vider un peu la tête, passer à autre chose, s’alléger pour y voir plus clair ensuite peut s’avérer la meilleure des thérapies lorsque tout devient flou. Je ne sais pas si vous vous en êtes rendus compte, mais il y a un tas de moyens d’occuper ses loisirs. Peut-être vous souvenez-vous qu’à une époque vous adoriez les sorties entre amis, le sport, le cinéma, les livres, les vacances et que sais-je encore ?

Il serait peut-être temps de reprendre goût à vos anciennes activités, de rappeler des amis que vous avez oublié ces derniers temps, trop occupé que vous étiez à chercher l’âme sœur.

En profiter pour se poser quelques questions

Le moment est sans doute venu de se poser quelques questions.

  • Où en êtes-vous dans votre recherche ?
  • Avez-vous avancé ou en êtes-vous encore au stade de l’indécision ?

Dans ce cas, vous vous dites sans doute que faire un choix équivaut à renoncer à toutes les autres possibilités qui pourraient se présenter à vous. Avant internet, lorsqu’on tombait amoureux de quelqu’un on ne se demandait pas s’il y avait quelqu’un d’autre ailleurs qui nous correspondrait mieux.

Le hasard décidait à notre place et finalement c’était plus simple. Mais l’arrivée des « rencontres numériques » a tout compliqué en élargissant le champs des possibles et un nouvel agent perturbateur a surgi sans crier gare : le doute.

On n’en avait pas vraiment besoin, mais il s’est invité tout seul et il ne se lasse pas de nous tenailler. La peur de se tromper prend le pas à chaque fois qu’il y a une décision à prendre. C’est ainsi qu’on peut rester longtemps à naviguer sur les sites de rencontres sans jamais parvenir à fixer son choix sur quiconque.

Un manque de motivation

Mais au fait, êtes-vous sûr de bien vouloir quitter le célibat ? Je vous sens hésitant, car il est loin le temps où on considérait le célibataire comme un laissé pour compte n’ayant pas réussi à trouver chaussure à son pied parce qu’il cumulait trop de défauts.

Si cela peut vous rassurer, et vous pourrez facilement le vérifier en regardant les gens qui vous entourent, la fréquence des « malfaçons » est la même chez les célibataires et chez les personnes vivant en couple ; la nature et sa froide détermination ayant pensé à tout le monde avec le même acharnement.

Prendre des risques

Après s’être posé cette question essentielle, si on reste constant dans sa décision de trouver l’âme sœur, cela signifie qu’il est temps de se donner les moyens de réussir dans son entreprise. Attendre sans cesse que la vie décide pour soi c’est prendre le risque de laisser le bonheur s’échapper pour ne pas avoir su le reconnaître lorsqu’il a frappé à sa porte.

Vouloir être sûr de ne pas commettre d’erreur, souhaiter tout contrôler, avoir une vie idéale dans un monde idéal est une vision des choses qui entraîne beaucoup de frustration, car elle met en place une insatisfaction permanente. Accepter que le bonheur parfait n’existe pas et que chacun de nos choix entraîne des avantages et des inconvénients serait un pas vers la guérison, car on peut guérir de cette étrange maladie contemporaine si on prend conscience d’en être atteint et décide d’apporter les corrections nécessaires à son comportement.

0 Shares
Share
+1
Tweet
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer