5 sujets à bannir lors de la première rencontre

Après des semaines entières de discussion, vous avez tous deux décidé de sauter le pas et de vous rencontrer. Le jour, le lieu et l’heure sont fixés, rien n’est laissé au hasard pas même votre tenue que vous avez minutieusement choisie. Bien entendu, vous avez imaginé la scène à plusieurs reprises, ce que vous alliez lui dire mais avez-vous pris le temps de passer en revue les sujets à bannir ce soir-là ?

Comme beaucoup, il est peu probable que vous ayez étudié en amont la question. Or, on le sait, les maladresses de la première rencontre peuvent vous faire passer du statut de prétendant à celui d’indésirable en quelques minutes seulement. Nous avons listé pour vous les sujets à proscrire lors d’une première rencontre.

Nos trucs et astuces pour réussir vos rencontres réelles !

Vos anciennes relations amoureuses

S’il est difficile de faire l’impasse sur vos expériences amoureuses, contentez-vous du minimum. En premier lieu, évitez d’aborder le sujet. Si votre partenaire vous interroge sur ce point, répondez de manière concise sans entrer dans les détails.

Après tout, ce pan de votre histoire amoureuse n’appartient qu’à vous et relève de la sphère intime. Si malgré ce conseil, vous vous épanchez sur ce que fut votre vie amoureuse, vous risquez de faire fuir votre partenaire qui trouvera au mieux votre discours ennuyeux et dans le pire des cas, votre attitude déplacée.

Votre réussite sociale

Vous êtes heureux et fier de votre nouveau poste ou de votre dernière promotion et c’est parfaitement légitime. Toutefois, discuter lors de votre premier rendez-vous des obstacles que vous avez dû franchir, de l’attitude odieuse de votre collègue ou de vos nouvelles responsabilités est parfaitement inapproprié lors d’un premier rendez-vous.

S’il est naturel d’expliquer ce que vous faites professionnellement, soyez bref. Ce rendez-vous est une rencontre amoureuse et non pas un entretien annuel d’évaluation. De surcroît, mettre en avant sa réussite sociale peut être perçu comme prétentieux et laisser penser que vous êtes égocentrique.

Vos fantasmes

C’est votre première rencontre mais vous avez déjà eu l’occasion de converser via le site de rencontre Est-ce pour autant une raison suffisante pour parler sans réserve de vos fantasmes lors de la première rencontre ? Non même si vous en mourez d’envie ou que vous avez déjà évoqué le sujet dans un autre contexte. Ceci est votre première rencontre et séduire l’autre demeure l’enjeu de la soirée. Concentrez-vous sur votre interlocuteur, sa vie, ses projets et cessez de penser que cette rencontre n’est qu’une simple formalité qui s’achèvera sous la couette…

Vos parents

Vos parents vivent à quelques mètres de chez vous ou vous avez habitude de dîner chez eux plusieurs fois par semaine ? Surtout, n’en dites rien. Ce que vous considérez comme une preuve d’amour, un sens aigu de la famille sera très mal perçu par votre interlocuteur qui l’interprétera comme une preuve d’immaturité.

Le pire des sujets à bannir : vos projets de famille

Vous souhaitez comme la majorité des personnes fonder à terme une famille ou pourquoi pas, l’agrandir. Bien entendu, ce désir et ce projet de famille sont plus que compréhensibles mais est-ce le meilleur moment pour en discuter ? Votre interlocuteur prendra à coup sûr peur si vous persistez à en parler… Il s’interrogera sur l’objet réel de votre recherche et se demandera si au final, votre quête ne vise pas à trouver un parent à vos enfants existants ou à venir plutôt qu’un compagnon ou une compagne.

Vous l’aurez compris, une première rencontre se doit d’être légère : oubliez votre quotidien, mettez de côté ces sujets à bannir et savourez le plus simplement possible, le moment présent !

 

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer