Le libertinage de plus en plus en vogue en France

Autrefois pratique réservée à une certaine élite socio-économique, le libertinage est en passe de toucher toutes les couches de la société française.

Les libertins en France

Le libertinage rassemble toutes sortes de pratiques “de groupe”, de l’échangisme au sadomasochisme. Il s’est démocratisé parce que pratiquement toute la population française a aujourd’hui accès à Internet. En effet, les partenaires se rencontrent essentiellement par ce biais, bien plus discret et privé que la traditionnelle annonce sur un journal, ou le club libertin. Ainsi, les libertins peuvent se retrouver dans des appartements privés pour des rencontres sexy sans intermédiaires (organisateurs, clubs privés etc.).

On peut dire que le libertinage, et surtout l’échangisme s’est non seulement démocratisé, mais commence aussi à toucher les plus jeunes, jusqu’à présent réfractaires aux rencontres coquines. Encore une fois Internet a joué le rôle de moteur dans l’émergence d’une pratique sexuelle jusque-là taboue.

Avant tout, d’où vient le libertinage au fond?

Le mot libertinage vient du latin libertinus, “affranchi”. Il désigne, dès le XVIIIème siècle, les nobles épicuriens qui se moquent de la bienséance établie, et proposent une voie alternative à la vie morne de leurs contemporains: une sexualité qui dépasse les interdits de l’Eglise, des fêtes décadentes entre gens bien nés.

Les libertins aujourd’hui revendiquent cet héritage fameux. Les clubs libertins sont bien décorés, propres, les femmes portent de la lingerie fine et coûteuse. La sexualité s’exhibe, mais avec élégance et beauté.

Les soirées libertines remportent beaucoup de succès

Le goût pour l’échangisme par exemple, est le désir provoqué par le fait d’être vu ou de regarder d’autres couples pendant leurs ébats. Le libertinage peut être un style de vie, ou se mettre en place en réaction à un certain ennui qui s’installe dans le couple.

Les soirées libertines en France

Le fait d’avoir des rapports sexuels avec une autre personne, sans mettre en danger son couple, voire tout en étant observé par son époux ou son épouse, est un fantasme masculin très courant. Les femmes sont toutefois loin d’être de simples suiveuses, elles sont de plus en plus impliquées dans les soirées libertines organisées par les différentes associations que compte l’hexagone.

Où se rencontrent les libertins

D’abord sur Internet, sur les innombrables sites libertins et forums d’échanges qui permettent aux libertins de délimiter (ou pas!) leurs désirs et de proposer à d’autres personnes, d’autres couples notamment, des rencontres libertines.

Côté lieu, la station du Cap d’Agde, dans le sud de la France, a toujours été un haut lieu de la révolution sexuelle: elle accueille traditionnellement naturistes, mais aussi depuis quelques décennies sadomasochistes et échangistes, dans des clubs privés qui leur sont réservés.

Mais on trouve ces clubs partout en France de nos jours, au moins un ou deux dans chaque grande ville. En moyenne, les prix des consommations sont plus élevés que pour les clubs habituels, probablement pour filtrer la clientèle à l’entrée. On les appelle aussi les “sex-clubs”. Les saunas réservés aux homosexuels sont aussi idéals pour pratiquer l’échangisme. Le site France coquine vous donne une liste assez complète des adresses de clubs libertins si le désir vous prend.

Plusieurs sortes d’échangisme

Même l’échangisme n’est qu’un mot-valise pour décrire plusieurs sortes de pratiques: les couples échangistes se mélangent, mais il n’y a pas forcément de pénétration. Ensuite les couples “officiels” rentrent chez eux pour profiter de ce nouvel élan érotique. Parfois les rencontres se font à quatre dans une même pièce. D’autres fois encore, les relations sexuelles des couples “officieux” se font dans des endroits séparés. D’une manière générale, il semblerait que les rapports sexuels à plus de quatre, soit encore une pratique marginale.

Le couple reste donc l’unité de base de l’échangisme. Il faut que ce couple soit bien dans sa peau, et épris de liberté sexuelle importante pour que la pratique de l’échangisme fonctionne. D’après beaucoup de témoignages lus sur la toile, lorsqu’un des deux partenaires n’est pas très à l’aise avec le principe de l’échangisme, et ne pratique que pour satisfaire sa moitié, un déséquilibre se crée dans le couple, et peut à terme provoquer une séparation.

Soyez donc prudent dans votre pratique ! Le libertinage, pour être amusant, doit être voulu par tous, c’est une règle d’or qui est régulièrement mise en avant par les organisateurs de soirées libertines et par les clubs échangistes d’ailleurs.

Politesse et courtoisie

Ces deux mots d’or sont strictement appliquées par la communauté des libertins français, dans les clubs privés ou les soirées. Le sexe, même s’il est célébré en toute liberté et sans tabou, impose un consentement total et un respect absolu des personnes en présence. Les partenaires font connaissance en utilisant un vocabulaire approprié et n’agissent que lorsqu’ils y sont invités.

Les personnes agressives sont systématiquement reconduites vers la sortie par le service d’ordre. Il est rare que les clubs privés acceptent des personnes seules. L’alcool est bien sûr présent, mais un taux d’alcoolémie trop élevé, et le comportement qui va avec, est plutôt mal vu dans ces salons tout en velours et bonnes manières. Comme au XVIIIème, siècle où naît le libertinage, la sexualité rime avec “civilité”. De plus, l’hygiène doit être irréprochable, et l’usage du préservatif est systématique. Toujours une question de respect.

Donner leur chance aux débutants

Il est toujours difficile pour des débutants de faire les premiers pas, surtout dans un club privé. Mais n’ayez aucune crainte, une fois que vous aurez payé votre droit d’entrée, rien ne vous oblige à vous mêler aux ébats, si vous êtes timides, vous pouvez vous contenter de regarder ou bien de simplement discuter avec une nouvelle connaissance. N’hésitez pas à faire part de votre inexpérience, les membres comprendront tout à fait votre embarras, il n’y a aucune honte à avoir, tous les gens que vous verrez autour de vous sont déjà passés par là le premier jour de leur aventure libertine !

Si au contraire vous êtes invité(e) dans un appartement par des personnes bien identifiées, encore une fois il sera de bon ton de préciser votre manque d’expérience. De plus, pensez à amener des fleurs ou une bonne bouteille de vin, même pour une soirée coquine, on n’arrive pas les mains vides ! Ca reste la base des rencontres en société…

Habitudes et fréquences des rapports libertins

Les libertins n’ont pas d’habitudes précises à ce sujet : certains ne fréquentent les clubs que quelques fois par an, d’autres s’y retrouvent tous les week-ends. Il n’y a aucune obligation dans ce domaine, chaque couple vit sa sexualité différemment.

Si vous pratiquez le libertinage uniquement pour mettre un peu de piment dans votre relation à deux, vous n’avez pas à demander votre carte de membre. Mais pour les couples qui ont fait du libertinage un credo, les rituels et les habitudes, dans un club donné ou grâce à des annonces libertines postées sur Internet, se multiplient au quotidien. Il n’y a pas de moyenne ou de comportement type.

Les libertins jouissent de leur passion quand ils le désirent ! A ce propos, le site AlloDocteurs fait un tour d’horizon intéressant sur les pratiques du libertinage.

Le libertinage signifie-t-il la fin du couple ?

Le libertinage coïncide avec la fin de la famille triangulaire et de la procréation obligatoire. La révolution sexuelle des années 1960 a chamboulé notre vision de la sexualité: plus libre et vécue pour elle-même, le libertinage a pu se développer dans les couches sociales les plus élevées à partir de cette époque.

Les années 80, avec l’apparition du virus du sida, ont vu disparaître les clubs privés et les soirées organisées, effrayés par la virulence de la maladie.

Mais le libertinage est depuis les années 2000 de nouveau en vogue. Il reste fidèle à ses habitudes séculaires, sexualité libre et sans tabou, mais avec courtoisie et respect. Pour que le libertinage fonctionne et soit une expérience sensorielle délicieuse, chaque participant doit se sentir à l’aise et ne pas avoir l’impression de sentir forcé par ses partenaires. Le consentement est, encore une fois, une règle stricte à ne pas éluder.

Le libertinage n’est donc pas la fin du couple, mais bien un épanouissement de la sexualité, consentie par les deux. Dans bien des cas, lorsque le couple est solide, le libertinage est même une manière de renforcer encore sa connaissance de l’autre et son désir sexuel.

Et la place de la femme dans tout ça ?

De l’avis de la majorité des femmes présentes sur les forums consacrés aux annonces libertines et aux soirées sexy entre adultes, les femmes qui pratiquent le libertinage ne sont aucunement forcées par leurs maris. En réalité, elles aiment elles aussi le plaisir que procurent les nombreuses soirées qui sont organisées régulièrement dans la capitale. Bien sûr, Paris est de loin la ville la plus libertine, parce qu’elle est la ville de France la plus peuplée évidemment, mais aussi parce que sa population est statistiquement plus proche de la pratique, cette classe moyenne étant le terreau historique du libertinage.

Mais c’est une pratique qui se démocratise. Initialement réservée aux classes moyennes aisées et citadines, grâce à Internet, le libertinage n’a plus de frontières sociales ou géographiques. Il reste toutefois une pratique minoritaire puisque seulement 7% de la population la pratique selon un sondage IFOP.

Quelques pratiques courantes dans le libertinage

Le triolisme, beaucoup d’adeptes

Le triolisme est une forme de libertinage qui comptent de plus en plus d’adeptes: il s’agit de rapports sexuels entre trois personnes, souvent un couple et une pièce rapportée.

Toujours selon le même sondage, les hommes auraient plus tendance à proposer l’idée à leur conjointe, l’idée d’avoir des rapports sexuels avec deux femmes à la fois étant très largement un fantasme masculin. Mais il semblerait que les femmes ne soient pas réfractaires à cette proposition, loin de là ! L’inverse en revanche – la combinaison de deux hommes et une seule femme – est assez minoritaire. Ces messieurs seraient donc trop jaloux ?

Le mélangisme et l’orgie sexuelle

Le mélangisme est une sorte d’échangisme très courante, en réalité plus “soft” que la version originale : au lieu de rapports sexuels complets avec un autre couple, les protagonistes se contentent de simples préliminaires, sans pénétration. C’est en quelque sorte une façon de pimenter un peu la vie du couple et de réaliser ses fantasmes, sans consommer la chose pleinement. On s’en tient à des caresses et à des jeux érotiques.

L’orgie sexuelle se distingue de l’échangisme parce que la notion de couple est effacé: on n’échange plus entre deux couples, mais avec une multitude de partenaires différents. La pratique est encore très minoritaire, ou bien peut-être peu assumée, pour apparaître clairement dans les sondages.

Libertins et orgie !

L’orgie a probablement toujours existé dans l’histoire : on peut parler des célèbres bacchanales de Rome, qui étaient des orgies sexuelles destinées à satisfaire – outre les protagonistes ! – le dieu du vin et des plaisirs sensoriels Dionysos. On retrouve aujourd’hui les orgies sexuelles particulièrement dans la communauté gay, toujours selon les sondages cités plus haut.

Le sado-masochisme est en vogue

Le sado-masochisme – ou plus généralement SM – c’est-à-dire les rapports sexuels avec violence consentie entre les partenaires est également une pratique très ancienne. Bien qu’elle soit tout sauf nouvelle, elle a récemment profité d’un succès littéraire inespéré: le livre Fifty Shades of Grey, essentiellement destiné aux femmes (et lu par elles – mission accomplie!), a su redorer le blason et glamouriser une pratique qui paraissait assez sordide pour la plupart des gens, voire totalement ringarde.

Depuis la sortie des trois livres, qui ont eu un incroyable succès international, le bondage est devenu chic et tendance: il s’affiche sur les publicités du métro, au cinéma, et par conséquent dans la vie intime des français. Les sex-shops proposent aujourd’hui, sans complexe, des accessoires pour attacher, museler, bref, tout pour dominer votre partenaire! Le cuir et les plumes dominent cet attirail crée pour pimenter votre vie de couple! Attention toutefois à vérifier que votre partenaire soit bien d’accord avec vos envies, ce n’est amusant que si toutes les parties prennent du plaisir !

Le futur du libertinage

Le libertinage va-t-il continuer sa démocratisation, voire devenir une pratique banale ? Avec des mariages de plus en plus courts, et des couples de plus en plus libres, cela risque d’être le cas.

En tout cas, Internet et les sites de rencontres coquines se sont très rapidement adapté au phénomène et l’ont même largement amplifié. On pourrait donc penser que le libertinage a encore de beaux jours devant lui, et risque de faire de plus en plus d’adeptes, de plus en plus jeunes, ou de plus en plus vieux, et recruter dans tous les milieux !

Si vous êtes débutant et que vous vous sentez attiré par le monde du libertinage et ses délices, commencez par vous renseigner sur Internet, à communiquer avec des libertins sur les sites de rencontre sexy ou dans les sites de petites annonces libertines, et puis lancez-vous ! Comme on l’a vu plus haut, ce ne sont pas les clubs privés ni les soirées organisées qui manquent, alors n’hésitez surtout pas !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer