Les orgasmes au féminin

L’orgasme au féminin : voilà une question qui anime et interpelle aussi bien les femmes que les hommes. Suis-je clitoridienne, plutôt vaginale ou bien encore anale ? Quelles différences fait-on entre ces différents orgasmes et comment les atteindre ? Se rencontrer en France vous emmène dans l’antre du plaisir féminin…

Connaissez-vous les différents orgasmes féminins ?

L’orgasme clitoridien

L’orgasme clitoridien s’obtient par la stimulation du clitoris en s’aidant de ses doigts ou ceux de monsieur, en effectuant des frottements, des pincements ou bien encore des pressions. Chaque femme est différente et trouvera la technique qui lui convient le mieux seule ou avec son partenaire. Toutefois, cette zone érogène demande de la douceur et beaucoup de patience en raison de son hypersensibilité. En effet, le clitoris est constitué d’une multitude de capteurs sensoriels qui en font une zone particulièrement sensible et réactive. On l’aura compris, l’orgasme clitoridien nécessite de l’attention et beaucoup de douceur. Messieurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

L’orgasme vaginal

L’orgasme vaginal est tout à fait différent car le vagin ne dispose pas d’autant de capteurs sensoriels que le clitoris. De ce fait, le plaisir et par la suite l’éventuel orgasme vaginal ne peut être obtenu qu’en exerçant des pressions sur les parois vaginales. Le plaisir vaginal, contrairement aux idées reçues ne s’obtient pas grâce aux seuls mouvements de va-et-vient, il demande à être exploré notamment en changeant de position régulièrement. Dans ce sens, il est une position qui favorise à ce plaisir si unique, la position de l’amazone : la femme à califourchon sur son partenaire peut effectuer des mouvements du bassin d’avant en arrière, des mouvements circulaires qui sont source de plaisir. Variez les positions, sortez de votre zone de confort pour explorer de nouvelles sensations…

Le double orgasme ?

Les femmes sont particulièrement chanceuses, elles peuvent avoir un orgasme clitoridien et vaginal mais c’est avant tout une question de choix, d’envie surtout et parfois également de temps… Le plus important n’est pas de chercher l’orgasme mais de lâcher prise, de prendre le plaisir sans une recherche continue et obsessionnelle de l’orgasme. Avec un peu de temps et beaucoup de patience, cumuler ces deux orgasmes lors d’un même rapport est tout à fait possible.

L’orgasme anal, troisième et ultime orgasme au féminin

Méconnue mais de plus en plus pratiquée, la sodomie peut également amener à un orgasme intense. La raison est psychologique, liée au sentiment de possession et de soumission mais pas seulement. En effet, l’anus est tapissé de terminaisons nerveuses qui en font une zone très sensible aux mouvements de va-et-vient. La réussite du coït anal et l’accès à l’orgasme dépendent du degré d’excitation mais nécessite une préparation plus longue, source d’excitation. N’hésitez pas à avoir recours à des sextoys et surtout des lubrifiants lors des préliminaires, le rapport sera facilité.

Vous l’aurez compris, le secret de l’orgasme au féminin c’est surtout l’emprise du plaisir graduelle, intense explosive…

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer